Présentation

  • Du côté de chez Nous....
  • : Sur ce blog de généalogie, vous pourrez découvrir l'histoire de nos ascendants ainsi que les lieux où ils ont vécu, les professions qu'ils ont exercées, les traditions qu'ils ont suivies et bien d'autres rubriques les concernant.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • : 16/04/2006

ALMANACH D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Derniers Commentaires

Recherche

Recommander

Vendredi 12 avril 2013 5 12 /04 /Avr /2013 08:00
   
 
 
     
    kiosque à musique du jardin à Tours 1900Ma grand-mère, jeune mariée, a vécu à Tours de 1907 à 1914, pour se distraire elle aimait écouter le dimanche après-midi les concerts qui étaient donné au kiosque du jardin de Prébendes d'Oë. Il était proche de chez elle, elle habitait rue Blaise Pascal, il lui suffisait d'emprunter la rue Grécourt, traverser l'avenue Gramont pour aller sur la rue Roger Salengro qui longeait le jardin. A cette époque il y avait très peu de distractions dans les villes de province. 
        

De nombreuses villes possèdent leur kiosque à musique. C'est une construction pour le divertissement, typique au 19e siècle et début 20e, très ouverte, symétrique par rapport à l'axe central et de plan polygonal.

Le kiosque des places publiques accueille les spectacles d'artistes et les concerts de musiciens. En 1893, le kiosque à musique est bien souvent un simple abri circulaire dans un jardin public ou sur une place publique qui permet d'accueillir des musiciens pour un concert en plein air, en journée ou en nocturne si l'éclairage est offert.Deux implantations typiques :

  • dans un espace ouvert (kiosque dans une pelouse de parc, sur les terrasses d'un jardin) ou formant clairière (kiosque dans les boisements d'un parc) où se disposent des bancs ou chaises.
  • dans les villes et villages : sur une place publique centrale, une place de gare, dans un square urbain, à destination de fanfares, harmonies, bandes de musiciens locales, de fêtes publiques, etc.
 
Etymologiquement kiosque vient du turc kiosk ou kieuckk ou encore kiouchk qui signifie "pavillon de jardin ouvert de tous côtés"
  kiosque-a-musique-a-Tours.jpg 
 
Il se compose de :
  • un socle dont le plancher plus ou moins élevé forme la scène pour les harmonies, aubades et concerts.
  • une structure en bois ou en métal, dont les colonnettes portent un toit en pavillon à faible pente. Matériaux légers, formant membrures articulées et ornées.
Dimensions indicatives : kiosque à musique du jardin des prébendes à Tou-copie-1
  • diamètre extérieur : 12 m,
  • hauteur du socle : 2 m,
  • hauteur de la corniche : 7 m.
Il est équipé d'accessoires tels que :
  • le soubassement du socle, à pans ou circulaire,
  • la remise sous l'estrade (chaises et mobilier),
  • l'escalier et la rambarde entourant l'estrade,
  • les lanternes, rideaux ou tentures suspendus à la charpente,
  • les écoinçons* et frises ornant la corniche, comportant souvent un blason ou un symbole dans l'axe (lyre)…
  • une sous-toiture en lattis de bois de teinte blanche ou claire, parfois un lanterneau.
  
 
* Un écoinçon est un ouvrage de menuiserie ou de maçonnerie formant l'encoignure de l'embrasure d'une baie. Il désigne aussi l'espace compris entre deux arcs ou entre un arc et une délimitation rectangulaire (exemple : alfiz).
Dans le style gothique, on trouve cet élément aux angles des roses ou des rosaces formant des ouvertures de verrières décorées avec des écoinçons ajourés.
 
____________________________________________________________________________________________________
sources : wikipedia  
Par Fanny - Publié dans : CHALLENGE GENEALOGIQUE - Communauté : Histoire et patrimoine
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés