Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Françoise

 

LES SPORTS

 

A Noiseau, la Fédération française de football a été créé en 1946 par Monsieur Lucien SEGANTI.

 

 

LES FETES

 

Au début du siècle, le 14 juillet était fêté dans toutes les communes de l’actuel Val de Marne. Ce jour-là avaient lieu de nombreuses manifestations (jeux divers, feux d’artifice, bals).

       A Saint-Maur était décerné un prix de vertu.

      

Outre le 14 juillet, la plupart des communes avaient, au cours de l’année, un moment privilégié qui était la fête patronale.

         A Bry sur Marne, cette fête locale avait lieu trois dimanches au mois de juin. Les organisateurs présentaient diverses activités : retraite aux flambeaux, concert par la fanfare, bal champêtre, lancement de ballons, feux d’artifice.

       A Fontenay sous Bois, elle avait lieu du dernier dimanche de juillet au premier dimanche d’août, dans le bois de Vincennes.

       A Joinville le Pont, cette fête qui s’étalait du premier dimanche après la Fête-Dieu jusqu’au dimanche suivant, était l’occasion de réjouissances nautiques très appréciées.

A Nogent sur Marne elle débutait le dimanche de la Pentecôte et durait huit jours sur la place Félix Faure.

A Noiseau avant la guerre de 1939, elle avait lieu le premier dimanche de mai. On dansait  place de l’église sur des airs joués par le piano du bureau de tabac.

 

       Ces fêtes au cours desquelles toute la ville était en liesse, n’excluaient pas des manifestations de quartiers souvent organisées par les commerçants et qui couvraient une aire plus restreinte :

       A Joinville le Pont se tenait ainsi la fête de Palissy-Polangis du dernier dimanche d’août au premier dimanche de septembre.

       A Nogent sur Marne, la place de la mairie recevait une fête de quartier le dernier dimanche de juillet.

    

  
A Noiseau, dans les années 1930, les habitants de la Fontaine de Villiers, organisaient chaque année une fête.








Elle était située sur un pré au niveau des numéros 91,93 Grande Rue.

Au cours de cette fête, étaient élues, rosière et demoiselles d’honneur qui défilaient à travers les rues du lotissement 

Ces fêtes pouvaient coûter cher et lesmunicipalités avaient parfois du mal à rentrer dans leurs frais. 

Plus tard cette manifestation fut enrichie par la présence de forains qui installaient des balançoires et vendaient des bonbons et des jouets.

 

 

 

 

 

 

Pour la Sainte Barbe, les pompiers bénévoles de Noiseau organisaient un repas suivi d'un bal.

 

 

 

 

 

JEU DE TONNEAU DIT JEU DE LA GRENOUILLE

 

 

Le jeu de TONNEAU est l’un des jeux les plus vieux qui soit. Jeu d’adresse et de détente, il fut révélé dans le monde depuis l’antiquité par les troupes armées. Il fut de tout temps un des plaisirs du repos du guerrier.

Pratiqué en Grèce antique sous le nom de « casse pot », il se jouait avec des amphores et des cailloux plats. Les romains, après avoir envahi la Grèce, transplantèrent le jeu en Italie.

Les Vikings, après leurs expéditions en Méditerranée, ramenèrent le principe du jeu en Normandie. Mais en cette province de France, le bon cidre normand était déjà stocké dans des tonneaux et non plus dans des amphores comme les vins méditerranéens et le jeu devint « Le jeu du Tonneau ».

Remis à la mode sous Louis XIV, sous le nom de Jeu de Grecque, il accompagna les troupes françaises.

L’écrivain Scarron, qui le décrit dans ses courriers, s’en amusait beaucoup. Des gravures datant de la Révolution, de l’époque Napoléonienne et de la Commune, nous le montrent trônant au milieu des troupes.

 

 

REGLES DU JEU

Le jeu de Tonneau ou de la grenouille se pratique en plein air ou à l’intérieur avec 8 palets.

La partie peut se jouer

-       individuellement ou par équipes. Dans ce cas, chaque joueur peut utiliser ses 8 palets ou ceux-ci sont partagés entre les joueurs de l’équipe ;

-       En une ou plusieurs manches ;

-       Sur un nombre de points déterminés à l’avance.

Le but à atteindre est d’obtenir le  maximum de points.

Bonus : L’équipe ou le joueur qui réussit la « Grenouille » 4 fois sur 8 palets dans une même partie, marquera 1000 Points.

Malus : Quand le vainqueur a atteint le total prévu, le joueur qui n’aura que la moitié des points indiqué

s en début de rencontre sera pénalisé de 1000 points.

D’autres conventions bien précisées avant la partie pourront être multipliées au gré des joueurs.

Le jeu de grenouille à l’apparence d’un coffre plus haut que large ; au dessus percé de neuf à douze trous. Celui du centre est remplacé par une grenouille à la bouche béante ; il faut donc bien viser pour y faire pénétrer son palet. Certains autres comportent des tourniquets à palettes métalliques ou des arceaux qui rendent l’entrée plus malaisée. Chaque trou communique avec une des cases numérotées qui se trouvent sur la façade (celle qui correspond à la grenouille a la plus forte valeur). Les joueurs reçoivent chacun de six à huit palets qu’ils doivent envoyer depuis une ligne tracée à 3 mètres, en essayant bien sur de viser les cases les plus « chères ». Mais il va sans dire que ce sont aussi les plus difficiles.

 

 .






 

 



 

 

 

 

Commenter cet article