Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Fanny

 

 

  chaumière traditionnelle.jpg

 

 

    Le waretier est l'ancien nom du couvreur de chaume. Autrefois, le chaume était le mode de couverture le plus répandu. La paille de seigle, remplacée par le jonc ou le roseau, a finalement été supplantée par la tuile ou l'ardoise.

 

    wareti11.jpgAujourd'hui, le chaume subsiste essentiellement en Normandie, pays de ma grand-mère paternelle, j'ai une photo à peine visible de la chaumière de sa grand-mère à Barbeville près de Bayeux, malheureusement je n'ai pas retrouvée cette maison.

On trouve aussi des maison en chaume dans certaines régions marécageurses, Grande Brière et Camargue notamment, qui disposent de la matière première.

 

    Dans la méthode normande, après le passage des charpentiers, les chaumiers disposent, à partir des rives (bords) et du bas vers le haut, des rangs verticaux successifs de roseau sur une trentaine de centimètres. Ils sont montés en "passées" superposées, composées de quatre à cinq paquets de chaume. Le faîte est consolidé avec un mélange de chaux et de ciment.

On commence par le versant exposé aux vents dominants. C'est celui qui souffrira davantage et devra être le plus souvent réparé.

Avec le temps, le chaume se couvre de mousse, certains propriétaires, pour des raisons esthétiques, le font retailler, mais ce n'est pas un inconvénient majeur. Au contraire, la partie ancienne préserve ce qui est dessous.  

Un bon toit peut durer de trente-cinq à quarante ans. Tout dépend de la qualité du travailoutils.jpg et du matériau ainsi que de l'aspect de la maison.

Plus c'est petit, plus c'est difficile à faire. Une pente raide se dégrade moins rapidement car elle facilite l'écoulement des eaux, les parties les plus fagiles restant les cheminées et les noues, raccords de toits ou de fenêtres.

 

Les outils du waretier sont les fauchets, les palettes, les chevalets, les aiguilles (sorte de faucille réalisées à partir de dents de rateaux). Ils ne sont quasiment plus fabriqués et bien souvent le chaumier les bricole lui-même.  

Commenter cet article