Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ephéméride

<iframe width="320" height="460" src="http://www.france-pittoresque.com/spip.php?page=ephemeride" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Publié par Françoise

 quenouilles-a-lin-et-a-laine.jpgLa quenouille était utilisée par les femmes le plus souvent le soir aux veillées, c'est une tige de bois ou d'osier qui pouvait être décorée, elle servait à maintenir et stocker les fibres qui n'étaient pas encore filées, afin qu'elles ne s'emmêlent pas et qu'il soit facile de les utiliser. Les fibres étaient enroulées autour de la quenouille et maintenues en place à l'aide d'un ruban.  

 

La quenouille s'utilise aussi bien avec un rouet, elle est alors placée tout près de la bobine, qu'avec un fuseau. Dans ce cas on la tient sous un bras et on maintient le fuseau de l'autre main.

 

Hercule-filant-aux-pieds-d-Omphale.png

 

lle était depuis l’Antiquité le symbole d’un travail exclusivement féminin. Un homme filant, tenant une quenouille, était considéré comme le comble de l’humiliation : ainsi l’histoire d’Hercule,  filant aux pieds d’Omphale. L’expression « tomber en quenouille » signifie, pour un bien, d’échoir à une femme, avec une connotation péjorative.  

 

 

 

 

 

    la-reine-Berthe-et-ses-fileuses.png

La quenouille est l’attribut de la déesse germanique Perchta, puis de plusieurs reines dont Berthe, enfin de saintes des Églises catholique et orthodoxe, notamment celles qui étaient bergères.

 

 

 

Le mot « quenouille » dérive de l'allemand Knülle, « pelote ». Selon les mêmes règles de mutation phonétique qui font venir « quenelle » de « Knödel ».

 

Commenter cet article